SAS Mons : discrimination positive et accrochage scolaire

Publié le 30-06-2020

Le SAS de Mons (Belgique) est un Service d’Accrochage Scolaire :

 

“Nous sommes agréés dans le cadre du décret discriminations positives du 30/06/1998, modifié par le décret du 21/11/2013. 

Nous avons pour mission d’apporter une aide éducative, pédagogique et sociale aux mineurs par l’organisation d’un accueil en journée, d’un suivi individualisé et d’un accompagnement en milieu familial”.

 

 

Différents moyens sont mis en place dans le cadre de la prise en charge du jeune :

  • Ateliers scolaires (français, mathématiques, sciences) : « réapprendre » le plaisir d’apprendre, la confiance en soi, le respect d’autrui.
  • Activités collectives (sport, environnement, expositions, …) : resocialisation, respect et dépassement de soi, respect d’autrui et de son environnement, tolérance, partage et entraide.
  • Stages bénévoles d’observation (maçonnerie, coiffure, mécanique …) : confirmer ou redéfinir le projet professionnel du jeune.

 

 

“Le but de nos missions est un retour à l’école dans les meilleurs délais et conditions possibles.

Notre service est subventionné conjointement par le Ministère de l’Aide à la Jeunesse et par le Ministère de l’Enseignement. Notre équipe pédagogique est composée d’éducateurs, d’enseignants, d’un assistant social, d’une secrétaire et d’un directeur”.

 

Les jeunes pris en charge par notre service sont :

  • Des élèves mineurs (âgés de 12 à 18 ans) :
  • Issus de l’enseignement secondaire et de tous réseaux :

Soit exclus ou en voie d’exclusion de leur établissement scolaire, 
Soit en situation d’absentéisme scolaire, de décrochage scolaire voire de phobie scolaire,

Soit en situation de crise

 

Le SAS travaille sur base volontaire du jeune et de sa famille. Durant sa prise en charge au SAS de Mons, l’élève répond à l’obligation scolaire.

Le SAS collabore avec tous les services concernés par le jeune (écoles, Services d’Aide à la Jeunesse, services de première ligne …), tout en respectant le secret professionnel et le Code de Déontologie de l’Aide à la Jeunesse.

 

 

Missions et activités en lien avec la thématique du projet PRIMEE :

Cela fait maintenant déjà plusieurs années que le SAS intègre la théorie des intelligences multiples à ses pratiques de travail. Son utilisation se situe à 5 niveaux :

  • Le testing
  • Le programme d’activités
  • Les ateliers scolaires et méthodologiques 
  • Les entretiens individuels
  • La construction du projet spécifique individuel
  • Intérêt et future contribution au projet PRIMEE

 

 

Dans le cadre du projet PRIMEE, le SAS Mons mettra en place un module de formation à la théorie des intelligences multiples et à ses applications en classe :

“En effet, si le SAS a une bonne pratique de terrain de l’application des intelligences multiples dans son travail quotidien avec les jeunes en décrochage scolaire qu’il encadre, l’université, elle, habituée à former des enseignants et très au fait de la théorie d’Howard Gardner, pourra les guider dans la création de ce module de formation.

Un premier module de formation abordera la présentation de la théorie des intelligences multiples en elle-même, les pistes d’application pratiques possibles ses atouts mais aussi ses limites.

Ensuite, un temps sera donné afin que les enseignants des différentes écoles concernées et les travailleurs du CCAS de Carvin puissent intégrer, appliquer et tester la théorie des intelligences multiples dans leurs pratiques professionnelles.

Enfin, après cette période d’expérimentation, une dernière journée de formation sera mise en place pour mettre en commun les expériences de chacun et permettre débats et échanges sur les différentes mises en pratique possibles”.

 

http://users.skynet.be/fc140006/SAS_de_Mons/Bienvenue.html